BNP PARIBAS

Logotype BNP Paribas

SUJET
Remplacer une application spécifique trop lourde de charge et trop peu réactive face aux contraintes de mise à jour et de gestion de nouveaux modèles

CONTEXTE
Le projet engagé concerne le remplacement de l’application ProDoc qui consiste en une application d’automatisation de production de documents concernant les propositions et les contrats de crédit acheteur à l’international développé en spécifique. Cette application est une application client/serveur développée sous MicroSoft ACCESS qui consiste en l’administration de modèles de documents sous forme de modèles rtf communiquant avec plusieurs bases de données de gestion applicatives relatives à la gestion des crédits acheteurs. Ces bases de données sont principalement des bases de données Oracle pour l’application la plus lourde, l’application ASTEC. La gestion et l’administration des modèles sont complètement à la charge de deux informaticiens à plein temps dont le travail consiste à développer le paramétrage des nouveaux documents et assurer la maintenance de la base documentaire en matière de règles de rédaction, paramétrage de la composition du contenu des documents et accès aux bases de données applicatives. Le cycle de mise en production d’un nouveau modèle de contrat ou proposition, notamment les crédits Cofacé peuvent durer une année pleine pour les deux ressources affectées à ces travaux. Les temps de réponse de l’application ProDoc sont devenus intolérables pour les rédacteurs finaux. Les rédacteurs finaux possèdent une expertise métier car les documents produits à l’aide de ProDoc ne sont pas finalisés.

ENJEUX
Face au contexte décrit précédemment, BNP Paribas – BFI a décidé de procéder au remplacement de leur application spécifique ProDoc par la solution Osidoc. Les principaux objectifs recherchés ont été les suivants :
- Automatiser totalement la rédaction des propositions et contrats de crédit acheteur à l’international, ceci sans avoir la nécessité de reprendre les documents résultant de l’application de production de documents pour finalisation,
- Disposer d’une application orientée utilisateurs finaux en ce qui concerne le paramétrage documentaire relatif à la rédaction et la composition des documents produits par les rédacteurs,
- Ne pas avoir à passer obligatoirement par l’informatique pour toutes les mises à jour des modèles et la création de nouveaux modèles,
- Réduire les délais de mise en production des nouveaux documents et mises à jours de maintenance documentaires (évolutions du cadre réglementaire, coquilles, …),
- Réduire les délais de formations des rédacteurs finaux (cycle de formation métier pouvant excéder une année pour différents types contrats de financement),
- Banaliser les postes de travail de rédaction car les positions de travail sont spécialisées par domaine de financement,
- Etendre à d’autres domaines d’application que le crédit acheteur à l’international.
 
Une référence OSTENDI